lundi 21 avril 2008

TCHAD : Changer les choses et les faire autrement bien




Le gouvernement du Mouvement Patriotique du salut a accompli
un travail colossal en dix-huit mois après les élections du 03 Mai
2006. Comme souligné à la population durant la période électorale
d’avril 2006, le Parti Libéral du Tchad se dit prêt à se mettre à la
tâche car les libéraux se sont engagés à changer les choses et à les
faire autrement. Ils tiennent parole. Au cours de son premier mandat
un gouvernement issu du Parti Libéral du Tchad s’attaquera immédia-
tement aux vrais enjeux auxquels est confronté le Tchad.

Ce travail sera entrepris dans un contexte budgétaire extrêmement
difficile mais réalisable. La raison étant simple à comprendre : le bilan
général de l’actuelle administration est un échec total. Lors de la pré-
sentation de la synthèse des opérations financières, l’état des finances
publiques était encore pire en raison, notamment de détournements
des deniers publics et de pertes importantes à la trésorerie nationale
et à la banque centrale.
Mika-L. Yondoloum
Président du Parti Libéral du Tchad

Le Tchad imaginaire !

Le Tchad imaginaire a mesuré les impacts de la violence folle. L’argent
n’y est plus la mesure de tout. La simplicité volontaire, conviviale, n’y
règne plus. Les citoyens désirent pratiquer la démocratie représenta-
tive et la démocratie participative, ce qui exige de gros efforts mais
l’administration MPS n’y voit pas de cet œil. Il n’y a pas une réparti-
tion plutôt équitable des richesses. Dans le Tchad imaginaire, c’est la
crispation, c’est la fuite en avant, c’est l’irresponsabilité, l’irresponsa-
bilité primaire.

Les médias y véhiculent des points de vue réellement variés, créatifs.
On y partage des belles valeurs laïques communes, qui intègrent har-
monieusement ce que l’humanité a produit de mieux au cours des
siècles et ce que le Tchad doit retenir de son histoire: le manque de
respect des valeurs de justice, d’équité, d’égalité, de partage et de
fraternité. Le Tchad imaginaire peut vraiment être qualifié de cons-
cient, on y respecte l’environnement, le racisme n’y a plus sa place.
Nous y sommes tous et toutes plus attentifs les uns aux autres. Le
Tchad fait partie d’un monde en transformation grâce aux diffi-
cultés qu’il a rencontrées et qu’il rencontre encore. Il n’en est
qu’aux balbutiements de ses transformations.


Alors, pour aider le Tchad à mieux redémarrer , le Parti Libéral
du Tchad propose cinq objectifs à atteindre : pacifier le Tchad,
réunifier les régions devenues ghettos ethnique, reconstruire le
pays en restaurer l’intégrité territoriale et rétablir l’autorité de
l’Etat ; Enfin, pour devenir un vrai pays, quatre autres objectifs
s’imposent au Tchad : réconcilier les tchadiens et procéder à la
formation d’une armée nationale structurée et intégrée
puis organiser des élections démocratiques enfin, mettre en place
des structures devant permettre au Tchad d’entrer tête haute
dans le concert de vraies nations et jouir du nouvel ordre politique
mondial.
Mika-l. Yondoloum
Président du Parti libéral du Tchad


Respect des droits et attitude responsable

Sous un gouvernement issu du Parti libéral, les citoyens tchadiens
(de plus en plus d'hommes et de femmes) auront la possibilité d’exi-
ger le respect de leurs droits et une attitude responsable de la part
de leur gouvernement. Le gouvernement libéral entendra la voix
du peuple et que leur vote comptera. Des lois plus justes et la jus-
tice pour tous verront le jour. L’ensemble des citoyens se rendra
également de plus en plus compte que la démocratie est la forme
de gouvernement le mieux à même de répondre, au fil des ans,
aux exigences de dignité, de liberté et d'égalité des citoyens.

Désormais, un gouvernement libéral du Tchad mènera une poli-
tique qui consistera à chercher à stimuler le développement des mou-
vements et des institutions démocratiques dans chaque région et
dans chaque culture,l'objectif ultime étant de mettre fin à la tyrannie
au Tchad. Dans le désordre politique en vigueur au pays de Toumai,
le PLT assiste à des appels citoyens à la réforme démocratique, au
bourgeonnement du pluralisme politique, à des élections sans pré-
cédent, et à la mise en place de nouvelles mesures de protection
des femmes et des plus jeunes sans oublier les minorités.

Les Tchadiens se sont rendus aux urnes plusieurs fois mais ils
n’ont jamais maintenu le cap de la démocratie et ce à cause du
niveau élevé de violence. Le premier scrutin organisé au Liberia
depuis la fin du conflit a abouti à l'élection de la première femme
à la tête d'un Etat africain. Le Liberia a ainsi franchi une étape
fondamentale de sa transition de la guerre civile à la démocratie.
Les démocraties d'Amérique latine et des Caraïbes ont continué
de se heurter à la difficulté de renforcer leurs faibles institutions,
de lutter contre la corruption et de remédier aux inégalités sociales.

Le nouveau gouvernement de l'Ukraine, tenant compte du désir
de démocratie de son peuple, a nettement amélioré son bilan dans
le domaine des droits de l'homme. Et l'Indonésie, le pays à majorité
musulmane le plus peuplé du monde, a renforcé l'architecture de sa
démocratie lorsque, pour la première fois, les citoyens ont élu direc-
tement les chefs de leurs municipalités, régences et provinces.

C'est pourquoi, le PLT vous invite à le soutenir aujourd'hui pour de
véritables changements demain. Vouloir gagner, c’est avoir le courage
de regarder la réalité en face mais c’est aussi avoir l’audace de mettre
en avant nos atouts, nos mérites et notre modernité. Il ne fait aucun
doute que les régions tchadiennes offrent un cadre de vie unique, mais
de plus en plus difficile à vivre. Pour gagner ces régions, il faut croire
en leur avenir, en renforçant l’attractivité de celles-ci. Pour cela, les
Tchadiens doivent impérativement faire confiance en la formidable
force de nos concitoyens qui souhaitent une politique digne, modeste
mais honnête et efficace. Le PLT est convaincu que l’avenir se cons-
truit sans dogmatisme et sans a priori idéologique car en politique,
tout n’est que cohérence et respect de la parole donnée.

MIKA-L. YONDOLOUM
Président du Parti Libéral du Tchad
Pltchad_7@hotmail.com

Tchadiennes, Tchadiens, rejoignez le
Parti Libéral du Tchad,
le parti des Droits et Libertés :
Paix, Éducation, Emploi et Prospérité,
pour le vrai changement :
Prospérer au Présent et Investir dans l'Avenir

Forum de réconciliation nationale ouvert à tous
http://www.pltchad.com/forum-politique-tchad/index.php

1 commentaire:

Wangbu a dit…

Hello! I am a blog reader from the Philippines. You have an interesting blog. I am happy to visit your blog.