dimanche 30 mars 2008

Tchad : l’origine de la crise de Février dernier



Désormais devenu un cas d’école de crise politique, économique,
sociale et militaire, le Tchad fait face à un certain nombre de défis
majeurs que devront relever le citoyens de ce pays en ce siècle.
La crise ouverte que connaît le pays n’est que le produit d’une
dégradation de sa situation programmée et entretenue par la fran-
çafrique depuis bientôt une cinquantaine d’années. Des pouvoirs
tour à tour conservateurs, autoritaires et dictatoriaux, très souvent
corrompus, ont entraîné progressivement la destruction du potentiel
économique et humain du pays. Le Parti Libéral du Tchad
invite chacun des Tchadiens à chercher à comprendre pourquoi un
régime anti-développement à l’œuvre depuis décembre 1990,
avec la palme d’or de rendre le pays plus pauvre aujourd’hui que
dans les années 1950, bénéficie toujours du soutien sans faille
de Paris et peut s’ancrer au pouvoir indéfiniment. Le dominateur
vit aux dépens du dominé. Sans son pouvoir de domination,
le régime de I. Deby serait aujourd’hui une page d’histoire.
Ce régime a donc besoin d’une bande de dominés et de dépendants
pour justifier son existence.



Comment I. Deby ressortissant d’un pauvre village du désert
tchadien ne se lance pas dans des politiques révolutionnaires
de développement de son pays ? Les citoyens tchadiens auraient
ainsi tous des boulots et des salaires qui leur permettraient de
s’autosuffire, et par conséquent pourraient ignorer l’Etat. Des
hommes d’affaires auraient des capitaux croissants et créeraient
chacun des pôles de pouvoir économique, et par conséquent
pourraient ignorer l’Etat. Des citoyens indépendants, capables
de s’épanouir sans devoir chercher l’aide d’un parrain, d’un
parti-Etat ou d’une « élite » locale, sonneraient tout simplement
le glas du régime Deby. Devant la logique de l’administration
d’occupation coloniale et ses méthodes, il est clair que le système
Deby a pour stratégie fondamentale de lutter contre tout dévelop-
pement du Tchad. Le développement est son ennemi premier.
Pour aboutir à son objectif de bloquer tout développement du
pays, pour régner aisément sur un océan de soumis, de dépen-
dants et de résignés, quatre armes essentielles sont utilisées par
le régime MPS : l’insécurité, la haine tribale, l’impunité et la
corruption. Lorsque les citoyens sont en sécurité, il devient
difficile de les dominer. Tout comme l’administration coloniale,
le régime Deby a besoin que les citoyens trouvent que, sans lui,
ce serait le chaos. Une société jouissant de la paix ne permet
pas à un régime fondé sur la domination de justifier son existence.



C’est pour cette raison que le système Deby a choisi de
déverser des millions de tchadiens dans le chômage. Il a
choisi d’adopter le tribalisme belliqueux et de désastreuses
politiques sociales et militaires pour enrôler et armer des
désespérés dans des gangs appelés police, gendarmerie
nationale puis dans la GR, corps constitués d’analphabètes
pour terroriser les populations. Les interventions du gou-
vernement MPS présenté comme le plus héroïquement
possible, sont alors utilisées pour dire aux citoyens qu’après
Deby ce serait le chaos. Il y a, au Tchad, une crise de légitimité
politique. Celle-ci va de pair avec l’aggravation de la crise sociale
liée à l’accroissement du chômage et à la diminution du pouvoir
d’achat de la population.




Mika-L. Yondoloum
Président du Parti Libéral du Tchad
Http://parti-liberal-du-tchad.blospot.com


Tchadiennes, Tchadiens, rejoignez le
Parti Libéral du Tchad,
le parti des Droits et Libertés :
Paix, Éducation, Emploi et Prospérité,
pour le vrai changement :
Prospérer au Présent et Investir dans l'Avenir

Forum de réconciliation nationale ouvert à tous
http://www.pltchad.com/forum-politique-tchad/index.php

1 commentaire:

lefobserver a dit…

PLEASE
CAN YOU ENTER IN MY BLOG IN ORDER TO TAKE THE FLAG OF YOUR COUNTRY AND IT IS WRITTEN IN MY MAP OF VISITORS?
THANK YOU
lefobserver.blogspot.com