mercredi 25 avril 2007

Signer la petition des citoyens europeens pour le Darfour


Merci de signer la pétition européenne pour le Darfour et
de la transmettre
à tous ceux que vous connaissez !


Les membres et sympathisants du Parti Libéral du Tchad appellent tous les citoyens et citoyennes de l’Union européenne qui résident au Tchad, en Europe, en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde, à bien vouloir Signer l'Europétition d'urgence pour le Darfour
Il en va de la vie de millions de gens. Il est impératif qu'une force de la paix soit envoyée au plus vite au Darfour pour que cessent tous les conflits dans la région et pour mettre fin à tous les massacres, viols, incendies de villages, tueries, barbaries, déplacements et souffrances des populations civiles soudanaises victimes de génocide et des populations centrafricaines et tchadiennes qui subissent les effets de ces conflits fratricides qui n'ont que trop durer, tant ceux engendrés par les actes odieux des milices arabes janjawids que ceux des rebelles soudanais et tchadiens qui luttent en désespoir de cause pour essayer de faire respecter leurs droits.
Le seul moyen d'en finir avec toutes ces violences et de ramener une bonne fois pour toute la sécurité est de forcer tous les belligérants à négocier autour d'une table une paix juste et durable, dans un esprit de dialogue, de compréhension réciproque et de respect mutuel. Les Nations membres de l'ONU, ce qui comprend les pays membres de l'UA, ont un devoir d'ingérence humanitaire pour protéger les civils et de médiation politique pour arriver à concilier les positions des uns et des autres.

EN FRANCE : DEJA 1 MILLION DE SIGNATURES POUR LE DARFOUR

Mais cela ne suffit pas. Il manque votre signature afin de créer une mobilisation mondiale sans précédent pour que le slogan "Plus jamais ça" devienne enfin une réalité.

SIGNER

Europétition d’urgence aux chefs de gouvernements et aux institutions de l’Union européenne pour l’envoi immédiat d’une force de protection internationale au Darfour.

Initiative coordonnée par le Collectif Urgence Darfour

A Mesdames et Messieurs les chefs de gouvernement des États membres de l’Union européenne,
A Monsieur José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne,
A Monsieur Javier Solana, Haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune

Nous, citoyens français et européens, ne pouvons rester plus longtemps indifférents et passifs face à la véritable guerre contre les civils qui se déroule actuellement au Darfour, dans l’ouest du Soudan.

L’armée soudanaise et les milices janjawids ont massacré par villages entiers, principalement en raison de leur identité « africaine noire », leurs concitoyens fours, massalits, zaghawas... qui constituent la majorité des six millions d’habitants du Darfour.

Certains parlent du premier génocide du XXIe siècle.

Déjà 400 000 hommes, femmes et enfants innocents sont morts. Des dizaines de milliers de personnes ont été violées, torturées et terrorisées. Plus de deux millions et demi d’autres ont été chassées de chez elles. Chaque heure, chaque jour, le nombre de victimes augmente !

L ’ONU a qualifié les exactions commises contre les populations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, et a saisi la Cour pénale internationale.

L’action humanitaire est intentionnellement entravée par le gouvernement soudanais : des ONG ont ainsi été obligées de suspendre leurs programmes et de quitter la zone, quand elles n’ont pas été tout simplement expulsées.

Aujourd’hui, selon les observateurs des Nations unies, plus de deux millions et demi de réfugiés ou personnes déplacées n’ont pas ou plus accès à l’aide internationale et sont désormais exposés à la mort par malnutrition et maladie.

Cette situation insupportable qui perdure au Darfour déstabilise encore plus cette région déjà fragilisée et aggrave d’autres désastres humanitaires au Tchad et en République centrafricaine.

En quatre ans, dix résolutions ont été votées par les Nations unies sans aucun résultat concret sur le gouvernement de Khartoum.

En décembre dernier, au moment de quitter ses fonctions, Kofi Annan reconnaissait que le Darfour était le plus grave échec de l’ONU de ces dernières années.

Chaque minute coûte la vie à davantage d’innocents.

Mesdames, Messieurs, comme l’a demandé le Parlement européen dans sa résolution du 15 février 2007 votée à l’unanimité, vous devez agir maintenant !

En droite ligne avec la résolution 1706 du Conseil de sécurité de l’ONU, les Etats européens doivent envoyer immédiatement une force d’interposition ayant pour mandat de :

- protéger effectivement les populations d’un massacre généralisé ;
- mettre en place des corridors humanitaires sécurisés permettant aux organisations humanitaires d’accéder à l’ensemble des populations nécessitant une aide vitale ;
- déférer devant la Cour pénale internationale tous les individus inculpés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

D’autre part, il faut :
- établir une zone d’exclusion aérienne sur tout le Darfour ;
- appliquer des sanctions ciblées, conformément à la dernière résolution du Parlement européen ;
- favoriser les conditions d’un véritable accord de paix entre toutes les parties, permettant aux populations déplacées ou réfugiées de retourner sur leurs terres en toute sécurité.

Il est du devoir de l’Europe d’intervenir aujourd’hui et d’exercer sa responsabilité de protéger!

SIGNER

Par ailleurs, Mika Lelita Yondoloum, leader du Parti Libéral du Tchad, un mouvement de reconciliation nationale qui vise à rassembler, dans le respect des différences et de leurs valeurs respectives, l'ensemble des composantes de l'opposition tchadienne pour qu'un véritable dialogue ait lieu au Tchad, demande à tous les Tchadiens, Africains et amis de l'Afrique et de la démocratie de porter un petit ruban bleu sur leur habit pour manifester leur solidarité vis-à-vis des populations du Darfour et soutenir la cause de la paix et de la démocratie tant au Soudan qu'au Tchad.
Enfin, au nom des millions de personnes habitant au Darfour, des réfugiés soudanais au Tchad, des déplacés forcés de fuir le Soudan et des populations civiles tchadiennes vivant à l'Est du Tchad, le Parti Libéral du Tchad tient à remercier ici les membres du Collectif Urgence Darfour (www.urgencedarfour.org/) et les personnes ci-dessous qui ont été les premières à signer l'Europétition d'urgence pour le Darfour, ainsi que toutes les autres qui se sont jointes par la suite et qui se joindront dans les jours qui suivent :

- Mohamed ABOUKHALWA, économiste
- Benjamin ABTAN, président de l’Union des étudiants juifs de France
- Tewfik ALLAL, président du Manifeste des libertés
- Fadela AMARA, présidente de Ni putes, Ni soumises
- Marc ARAZI, médecin, Collectif Urgence Darfour
- Olivier ASSAYAS, cinéaste
- Marie-Christine BARRAULT, comédienne
- Ghaleb BENCHEIKH, président de la Conférence mondiale des religions pour lapaix
- Fethi BENSLAMA, psychanalyste
- Pierre BERNHEIM, médecin, action humanitaire Licra
- Sophie BESSIS, historienne
- Enki BILAL, dessinateur
- Khadidja BOURCART, maire adjoint de la ville de Paris
- Gloria CAMPANA, productrice
- Diagne CHANEL, présidente du Comité Soudan
- Huguette CHOMSKI-MAGNIS, présidente du Mouvement pour la paix et contre le terrorisme
- Catherine COQUIO, présidente d'Airrige, association de prévention et de lutte contre les génocides
- Thierry CORNILLET, député européen
- Annick COUPE, porte-parole nationale de l'Union syndicale Solidaires
- Christophe DALIN, président du Centre d’information et de solidarité avec l’Afrique
- Sophie DE MENTON, présidente d’ ETHIC.
- Catherine DEUDON, photographe
- Simone DUMOULIN, présidente de Vigilance Soudan
- Philippe DRUILLET, dessinateur
- Morad El HATTAB, écrivain
- Yves-Jean GALLAS, vice-président du Mouvement de la paix
- Patrick GAUBERT, président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme
- Francine GIROND, universitaire, éditrice
- André GLUCKSMANN, philosophe
- Romain GOUPIL, cinéaste
- Monique HALPERN, présidente de la C.L.E.F
- Marek HALTER, écrivain
- Pierre HENRY, directeur général de France terre d’asile
- Arielle HERZOG, Program and Development Director European Union of Jewish Students
- Jacques JULLIARD, historien
- Samia LABIDI, présidente d'AIME (d'Ailleurs ou d'Ici Mais Ensemble)
- Lafif LAKHDAR , philosophe
- Marc LAVERGNE, ancien coordinateur du groupe d'experts du comité de sanctions de l'ONU pour le Soudan
- Jacques LEBAS, ex-président de Médecins du monde
- Pascal LEGITIMUS, comédien
- Antoine LEONARD-MAESTRATI, réalisateur
- Bernard-Henri LEVY, écrivain
- Patrick LOZES, président du Conseil représentatif des associations noires
- Jacky MAMOU, président du collectif Urgence Darfour
- Frank MARGERIN, dessinateur
- Fred MARIVAL, collectif Urgence Darfour
- Radu MIHAILEANU, cinéaste
- Miou-Miou, comédienne
- Général Philippe MORILLON, député européen
- Jean-Luc MOUTON, rédacteur en chef de Réforme
- Charles NAJMAN, cinéaste
- Marie-José NAT, comédienne
- Yannick NOAH, chanteur
- Richard ODIER, secrétaire général du Centre Simon Wiesenthal-Europe
- Seta PAPAZIAN, présidente de Vigilance arménienne contre le négationnisme
- Richard PRASQUIER, président de Yad Vashem France
- Jean-Michel QUILLARDET, Grand Maître du Grand Orient de France
- Robert REDEKER, enseignant
- Régine, présidente des associations SOS Drogues et SOS Habitats et soins
- Rezvani, écrivain
- Sophie RIBOT-ASTIER, avocate
- Jean-Pierre RICHER, président du Secours catholique / Caritas-France
- Richard ROSSIN, ancien secrétaire général de MSF, cofondateur de Médecins du monde
- Jean-Christophe RUFIN, écrivain, ancien président d'Action contre la faim
- Sonia RYKIEL, créatrice
- Jorge SEMPRUN, écrivain
- Armen SEROPYAN, représentant de la Nouvelle génération arménienne
- Mohamed SIFAOUI, journaliste
- Dominique SOPO, président de SOS-Racisme
- Ilana SOSKIN, avocate
- Pierre-André TAGUIEFF, directeur de recherche au CNRS
- Wassyla TAMZALI, avocate
- Florence TAUBMANN, pasteur
- Yves TERNON, historien
- Joël THOMAS, président du Comité catholique contre la faim et pour le développement
- Lilian THURAM, sportif
- Nadine TRINTIGNANT, écrivain
- Jean-Marc TYBERG, président de la Voix des droits de l’homme – Human Rights Voices
- Philippe VAL, directeur de Charlie-Hebdo
- Sergio VASQUEZ-BRONFMAN, enseignant-chercheur, cinéaste
- Jean-François VOGUET, sénateur-maire de Fontenay-Sous-Bois
- François ZIMERAY, avocat

1 commentaire:

Rédacteur a dit…

Merci de faire connaître cette pétition.

Je vais égelement le faire sur le Blog de Richard Prasquier de Yad Vashem.

Retrouvez d'ailleurs les engagements de Richard Prasquier sur http://richard.prasquier.com

A+